dimanche 10 juin 2018

Toujours plus de nouveautés, toujours des livres à jeter !

Journal de bord hebdomadaire de la Boîte à livres d'Arsac : Épisode n°45
LE MONDE LITTERAIRE  >  ARTICLE  >  LA LITTERATURE A ARSAC • LA BOITE A LIVRES


Ces deux dernières semaines, La Boîte à livres d'Arsac était moyennement fournie, mais avec toujours autant de diversité. Il y en avait pour tous les goûts. Dommage d'avoir dû jeter encore des ouvrages...


Cette semaine a été chargée et je n'ai malheureusement pas pu vous parler de ma visite à La Boîte de la semaine dernière. Alors, aujourd'hui, je me rattrape en vous parlant de mes deux dernières visites.
Fidèle, La Boîte recelait beaucoup de nouveautés très variées. Les livres ne restent jamais très longtemps, sauf pour certains qui resteront ici jusqu'à..., ce qui permet d'avoir toujours de nouvelles choses à lire sans s'entasser inutilement. Autant de nouveau sont rentrés que d'anciens sont sortis.


La semaine dernière en images (s. n°22)


Cette semaine dernière en images (s. n°23)    


J'ai laissé, je suis repartie avec...
Cette semaine, je n'ai rien pris, rien laissé. Comme je suis venue à La Boîte juste après une visite à la bibliothèque, ma tête était pleine d'impatience livresque qui attendait dans la poussette. Mon esprit encombré ne s'en détachait pas. Rien n'a su faire diversion.  

La semaine dernière en revanche, j'avais apporté 1 livre de cuisine et un magazine avec CD sur Photoshop. Je suis repartie avec 3 livres très différents que je picorerai durant les prochains jours.


La poubelle se remplit
Quel triste constat !
Depuis bientôt un an que je suis La Boîte toutes les semaines, j'ai appris à faire quelque chose qui ne me serait au grand jamais venu à l'esprit : jeter des livres. Il faut bien reconnaitre que différentes raisons poussent à un tel acte et l'on ne s'en aperçoit qu'en s'occupant de livres voyageurs, manipulés, voire malmenés.
La Boîte dégradée plusieurs fois m'a obligée à jeter pour la première fois. Les livres étaient moisis, trempés, piqués, évitant ainsi une catastrophe généralisée. L'humidité et le papier ne font pas bon ménage.
J'ai également dû retirer quelques livres très abîmés par un mauvais rangement des lecteurs parfois à cause d'humains négligents, parfois à cause de La Boîte. Elle n'est pas très pratique.
Ce qui m'a le plus surprise en revanche a été de découvrir des livres déposés en si mauvais état qu'ils méritaient tout simplement d'être mis à la poubelle. Très jaunis, tachés, des pages manquantes, des cahiers entiers décollés, des couvertures déchirées non réparées, des dos arrachés... Les personnes qui déposent de tels ouvrages devraient simplement se demander si eux-mêmes souhaiteraient repartir avec un livre dans cet état. La réponse est pourtant évidente : NON ! Même si cela fait mal au coeur, gardons en mémoire une petite phrase simple que l'on apprend à nos enfants "Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu'on te fasse." Si vous n'êtes pas fière (par son apparence, pas par son contenu) de donner à un ami un livre que vous déposez dans La Boîte, c'est que sa place n'y est pas.



Ces deux dernières semaines, j'ai encore jeté une 15e d'ouvrage en tout genre. Certains n'avaient rien à faire là et d'autres ont moisi à cause de La Boîte abîmée et de la pluie.



À la semaine prochaine pour une nouvelle aventure.
LD

3 commentaires:

  1. Ha ha! J'étais sûre pour Werber et les automassages :D

    RépondreSupprimer
  2. Une boîte à livres vient d'être posée dans mon village ! Livrée vide, après 2 jours il y en avait 2. Hier j'ai rempli un sac à dos et déposé quelques ouvrages. J'y retournerai aujourd'hui, mais j'en garde sous le coude pour réapprovisionner.
    Par rapport à la tienne, je pense qu'elle est plus pratique, et surtout elle est dans un lieu abrité !
    Bref, je pense aussi tenir un journal de la vie de cette boîte ;-)

    RépondreSupprimer