samedi 30 juin 2018

Comment faire pour ne plus oublier ses lectures ?

LE MONDE LITTERAIRE  >  ARTICLE  >  CÔTÉ LECTEURS  •  J'AI TESTE

© rosique.fr

Il vous est surement déjà arrivé de repenser à un livre sans vous en souvenir vraiment. C'est normal, un livre lu en remplace un autre dans notre cerveau déjà rempli d'informations. Voici 5 idées pour ne plus oublier ses lectures.

Lorsque l'on finit un livre, on se souvient de tout ce qui nous a plu ou non, de l'histoire, des personnages ; mais avec le temps, ces détails disparaissent pour ne laisser place qu'à un sentiment général plus ou moins flou. "J'ai bien aimé", "je n'ai pas du tout accroché", "bof", "un magnifique coup de coeur"... Pas évidant d'en parler entre amis dans ces cas là. Pour éviter cela, il vaut mieux garder une trace de vos lectures.

5 idées pour donner un coup de main à votre mémoire
Les amoureux de lectures aiment avoir une trace de leurs lectures pour se rafraichir la mémoire. Mais attention, cela demande plus ou moins de temps à y consacrer, pour bien s'organiser, trier et ranger ses avis. C'est cette condition qui permettra de s’y replonger facilement. Sans cela, vous n'aurez plus envie de les relire perdant ainsi tout son intérêt.

> Rédiger de belles chroniques sur internet

De plus en plus de passionnés choisissent de rédiger de belles chroniques pour les poster sur un blog ou un réseau social de lecteurs comme Livraddict et Babélio. Ces deux supports web s'utilisent différemment et se complètent, mais ils peuvent aussi faire doublon. Leur utilisation est simple : vous écrivez directement votre texte via les sites internet.
Le réseau social de lecteurs est le moyen le moins compliqué grâce à sa bibliothèque en ligne dans laquelle vous pourrez retrouver en quelques cliques un livre et votre avis. Le blog, quant à lui, vous permet de créer un  univers à votre image et de le gérer comme bon vous semble, mais demandera plus de temps.
Dans les deux cas, il est préférable d'avoir une sauvegarde de chacun de ses textes dans votre ordinateur. Ainsi vous les aurez toujours en cas de suppression des comptes ou de bug.

À noter : l’avantage de rédiger ses textes sur un logiciel de traitement de texte vous permet d'écrire même sans connexion internet.

> Acheter un carnet tout prêt ou s'en faire un sur mesure
L'autre outil souvent utilisé est le carnet. Qu'il soit acheté tout prêt ou réalisé par vos soins, il se range aisément dans un sac, sur sa table de nuit et dans sa bibliothèque. Les adeptes du papier apprécieront sa proximité et sa simplicité d'utilisation.
Les modèles disponibles en boutique sont très jolis et donnent envie de les remplir au fil des lectures. Avec le temps en revanche, il n'est pas toujours évident de retrouver un livre en particulier.
Le carnet que vous réalisez vous laisse le choix des informations que vous souhaitez mettre et l'espace dont vous avez besoin. Vous n'avez pas de contraintes de place par ouvrage lu.
Personnellement, j'ai choisi d'en faire un tout simple en partant d'un grand cahier à spirale, retravaillé façon répertoire pour pouvoir classer mes lectures par auteur. J'ai même été jusqu'à répartir le nombre de pages par onglets en faisant une moyenne des noms d'auteurs qui se trouvait dans ma bibliothèque. Résultat, je lis essentiellement des livres empruntés à la bibliothèque d'Arsac ou à la boîte à livres, ce qui ne sert à rien...

> Écrire sur des fiches volantes à ranger dans un classeur
Pour ceux qui aiment l'organisation pratique et optimale, il y a le classeur !
Le classeur avec fiches volantes combine la prise de notes manuelles, la personnalisation sur mesure et le classement amovible que vous organisez au grès de vos envies. L'avantage d'un carnet et d'un classement de type répertoire.
En fonction du format choisi, vous pouvez garder votre fiche dans votre livre tout au long de la lecture avant de la ranger. Attention toutefois à ne pas la perdre.

> Coller des post-its dans ses livres
Les post-its collés en début de livre sont parfaits pour ne dire que l'essentiel. Toujours à portée de main, il a l'avantage être dans le livre concerné, bien rangé dans votre bibliothèque. À chaque livre son avis.
C’est bien là l’inconvenant, vos avis sont dispersés et il vous faut les livres en main pour les lire.
En cas de besoin, vous pouvez combiner d’autres méthodes à celle-ci.

> Enregistrer de notes vocales
Si vous êtes plus à l'aise à l'oral, vous pouvez enregistrer des notes vocales grâce à votre dictaphone numérique directement intégré dans votre smartphone, tablette ou ordinateur.
L'enregistrement est simple et l'écoute des morceaux se fait en quelques cliques. Leurs rangements varient suivant les applications et de votre organisation personnelle. Vous pouvez soit les laisser dans les applications utilisées lors de l'enregistrement, soit les compiler dans un dossier prévu à cet effet sur votre ordinateur.
À long terme, surtout si vous lisez beaucoup et enregistrez vos notes sur un appareil mobile, il vous faudra archiver régulièrement vos enregistrements sur votre ordinateur ou un Cloud pour libérer de l'espace et éviter la perte de vos données en cas de casse de l'appareil. 

À noter : l’utilisation d’un micro peut être nécessaire si vous enregistrez en extérieur.

Ma préférence
D'abord, je n'avais rien. Puis, avec l'ouverture de mon blog, il m'a fallu commencer à prendre des notes pour aider ma mémoire. Au fur et à mesure de ma lecture, j'annotais sur une feuille volante mon brouillon qui restait dans mon livre jusqu'à ce que j'écrive ma belle chronique sur le blog. Je mettais également un post-it dans mes livres, pour les relire lorsque je les feuilletais, et une gommette avec une note de 1 à 5 collé sur le dos.
Avec le changement de direction de mon blog et mon manque de temps, pour le moment, le bilan court dans mon cahier est ce qui me va le mieux. Pratique, simple, efficace. Tout ce dont j'ai besoin !


Les choix sont multiples permettant ainsi à chacun de trouver ce qu'il lui correspond le mieux en fonction de ses attentes, ses besoins et de sa praticité. Avant de vous décider pour un support en particulier, il faut se fier à son intuition et choisir ce qui nous parle en priorité. Cela peut ne pas correspondre, mais avec le temps vous l'ajusterez et obtiendrez votre outil idéal.


LD
_______________________________________________
Autre article à découvrir : 
_______________________________________________

2 commentaires:

  1. Certains l'on intégré dans leur bullet journal.
    Avant le blog je notait dans des cahiers... assez proche du brouillon avec un style télégraphique. .. illisible aujourd'hui ou presque. J'ai essayé de les réécrire pour certains forums aujourd'hui disparus... puis sur Babelio.
    Les post it disparaissent si on prête les livres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, les façons de faire sont variées. Elles dépendent surtout du degré d'implication que l'on a envie d'avoir et de notre attitude avec les livres :)

      Le coup des prêts et des post-its qui se font la malle ne m'est pas arrivé, mais bon depuis 1 an je donne mes livres lus ;) (sauf les cadeaux et les coups de coeur ^^)

      Supprimer