vendredi 9 mars 2018

S'accrocher aux étoiles - Katie Khan

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  >  JEUNESSE > ROMAN • SCIENCE-FICTION

S'accrocher aux étoiles - Katie Khan
Ed. Super 8 - 2017 - Science-fiction
Carys et Max dérivent dans l'espace. Seuls. Uniquement attaché l'un à l'autre par une corde. Autour d'eux, il n'y a que les étoiles, la ceinture d'astéroïdes, la vue sur la terre. Un cadre magnifique s’il ne leur restait pas que 90 minutes d'oxygène. 90 minutes pour trouver la solution de rentrer au vaisseau. 90 minutes pour survivre.

Ce roman jeunesse d'anticipation nous parle d'amour, de liberté, de sacrifice, de choix, de révolte et de tant d'autres choses propres à l'adolescence. Carys et Max vivent en Europia, mélange d'Europe et d'utopie, un monde parfait dans lequel tous les pays se sont réunis pour voter une nouvelle loi pour le bien vivre ensemble, suite à une catastrophe qui a rendu impraticable la Terre. De planète en planète, les jeunes adultes doivent déménager régulièrement, rester seuls sans leur famille, sans amour, jusqu'à leurs 35 ans, l'âge de raison qui permet de fonder une famille. Une jeunesse pas si heureuse avec cette absence de vie sentimentale et d'enracinement dans un pays.

 "Pas de Dieu, pas de roi, pas de pays.
Au nom de qui ?
En mon nom !"

L'histoire est bien écrite, fluide et dynamique. Elle nous parle d'une histoire universelle, l'amour et jusqu'où on est prêt à aller pour cela. Malgré qu'elle se déroule dans un futur très différent de notre monde, on y retrouve des codes, des réactions, des façons de penser, une base historique que l'on reconnait. On y trouve des repères. Des thèmes sociétaux d'aujourd'hui sont utilisés. Carys et Max nous ressemblent. Qu'on soit une fille ou un garçon, on s'identifie à l'un des personnages.

La quatrième de couverture nous prévient : "Love-story grandiose évoquant immanquablement Gravity [...]", et c'est vrai ! Je n'ai pu m'empêcher de toujours faire le parallèle avec le film, involontairement, et cela à gâcher ma lecture. Mon cerveau était à moitié présent dans le livre, à moitié dans le film. Je n'arrivais pas à rester uniquement dans le livre et c'est dommage, car même s’il y a des similitudes, une bonne partie de l'histoire est différente. Comme les personnages errants dans l'espace, mon esprit n'arrivait pas à se connecter entièrement au livre, la connexion était mauvaise.

Toutefois, ce livre à une particularité : il est à fins multiples. Cela m’a déstabilisé au début, car comme je ne m'y attendais pas, au début de la deuxième fin je ne savais pas si c'était plusieurs points de vue du même moment ou une fin multiple. Chacun choisit la fin qu'il préfère.


Ce livre plaira aux romantiques, jeunes adultes, adolescents ou adultes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire