dimanche 18 février 2018

Des livres jetés pour cause de négligence !

Journal de bord hebdomadaire de la Boîte à livres d'Arsac : Épisode n°30
LE MONDE LITTERAIRE  >  ARTICLE  >  SOCIETE  > LA LITTERATURE A ARSAC • LA BOITE A LIVRES


Ce vendredi 16 février était un jour bien triste pour La Boîte à livres d'Arsac. En plus de petites averses répétées et d'une absence de soleil, ses livres étaient entassés, souffrants de maltraitance causés par des humains négligents. Quel massacre ! D'autant plus qu'elle était pleine de nouveautés...

Pourquoi les gens sont-ils aussi irrespectueux ? Eux qui participent "aux partages", principe de base des boîtes à lire, ont-ils oublié que cela rime avec bien-être ? Font-ils de même avec les affaires qu'ils chérissent ? Rangent-ils leur maison ainsi ? Ne pas avoir envie de ranger soigneusement les livres dans La Boîte est une chose, les jeter en vrac, n'importe comment, en tordant et abîmant ceux déjà présents en est une autre ! Le respect des personnes commence par le respect des objets.
Entre ça, l'absence de réparations de La Boîte et le mauvais temps, j'ai dû jeter 10 livres ! Il y en avait des tous tordus écrasés sous le poids des autres, des moisis, des trempés, des qui perdent leurs pages décollées par l'humidité... 

Ce n'était pas du joli joli...

Une Boîte bien garnie
Heureusement au milieu de tout cela se cachait de  livres de toutes sortes : encyclopédie des pays, bricolage, jardin, cuisine, santé, planche à voile, le tir à l'arc, les Beaucerons, la mythologie, Jésus, les droits de l'homme... il y avait aussi une 15ène d'Harlequin, 7 Patricia Cornwell, des classiques, de la jeunesse... Une Boîte bien remplie dans laquelle chacun y trouvera son bonheur.

Côté départ, beaucoup d'anciens sont sortis, y compris les miens. J'ai souri en m'apercevant que celui ou celle qui a récupéré l'un de mes livres de Pancol, s'était donné la peine d'enlever le post-it commenté laissé à l'intérieur, avant de partir avec.



J'ai déposé, j'ai récupéré
Cette semaine, j'ai écouté la version audio du roman Le journal d'une femme de chambre de Mirbeau. J'ai rapporté la version papier que j'avais prise ici. J'ai beaucoup aimé ce côté léger, mais critique de la société de l'époque. L'écriture classique ne m'a pas dérangé, car elle est rythmée.

Je suis repartie avec 2 romans jeunesse dont les titres m'ont titillée. L'un est le récit d'une légende se déroulant au Moyen-âge, chevalier de la Table ronde ; l'autre est un roman historique se passant en 1681 à Versailles pour la cousine de Louis XIV. Des lectures accessibles dès 11-12 ans.



Au week-end prochain, pour un nouvel épisode.


LD


2 commentaires:

  1. Les Cornwell je les ai... et je les ai lu. C'est Domi qui me les avait conseillé quand je me suis remise à lire... Je trouvais ça violent et addictif. ..

    RépondreSupprimer
  2. J'ai un bon souvenir de lecture de Carla aux mains d'or. Bonne lecture !

    RépondreSupprimer