mercredi 30 août 2017

Une Boîte d'Arsac plutôt sage

Journal de bord hebdomadaire de la Boîte à livres d'Arsac : Épisode n°7
LE MONDE LITTERAIRE  >  ARTICLE  >  SOCIETE  > LA LITTERATURE A ARSAC • LA BOITE A LIVRES



Même si les vacances sont terminées, on peut toujours se faire de petits plaisirs livresques en farfouillant dans une boîte à livres. Cette semaine, La Boîte d'Arsac a retrouvé un volume comparable à celui de fin juillet. Les livres sont moins nombreux, mais toujours aussi variés. Si elle n'est pas vidée déraisonnablement d'ici à ce que vous y allez, vous y trouverez certainement votre bonheur.

La Boîte
Hier, dans La Boîte bien rangée on y trouvait surtout de romans. Quelques-uns présents depuis plus d'un mois, d'autres moins vieux, et un peu de nouveaux. Beaucoup de ceux de la semaine dernière sont partis, dont les 65/70 Arlequin et presque la moitié des "beaux livres". À vue d'œil, je dirais qu'elle a diminué de moitié. C'est un fait, il n'y a pas que des lecteurs qui se servent dans La Boîte...
Dans les petites nouveautés, il y avait entre autres, un livre sur la programmation C ; une Lettre ouverte à tous les parents qui refusent le massacre de l'enseignement de Dominique de la Martinière ; un petit livre de Patrick Poivre-d'Arvor, le document (1ère édition) La télé rend fou, mais je me soigne de Bruno Masure et le roman La constance du jardinier de John Le Carré.
J'y ai retrouvé aussi 5 de mes livres précédemment déposés.

J'ai déposé

Pour ma bonne action de la semaine, j'ai déposé 5 livres : 1 roman, 1 livre de cuisine, 1 premier tome d'une vieille encyclopédie, 1 livre sur l'enfant, 1 petit livre d'extraits commentés qu'on utilisait à l'école. Rien de palpitant, je le consens.


J'ai récupéré
Je suis repartie avec un petit roman jeunesse. L'invité d'un jour de Truman Capote qui appartenait à une Christelle, de  6°C.
Je sais, ce n'est pas bien.

Je viens pour soulager mon plancher chauffant, mais repars avec des livres... Certes moins que déposés, mais bon je m'éloigne de mon but de lire une partie de mon immense PAL sans en rajouter davantage.


Les lecteurs de La Boîte
Mon cahier est toujours là, mais le vide le remplit. Personne n'a osé y laisser un petit mot. D'après moi, personne n'en laissera. C'est comme les forums, pour qu'il y ait une interaction il faut qu'il y ait beaucoup beaucoup beaucoup de monde qui circule. Beaucoup de visiteurs, peu de participants. En plus ici il faut avoir un stylo sur soi ce qui n'est pas toujours le cas.
Je vais laisser le cahier même si je doute d'y voir écrit d'autres mots que les miens.

Réflexion du jour
Je suis mitigée sur les "profiteurs" des boîtes venant puiser des livres pour alimenter leurs stocks avant de les vendre.
D'un côté, cela ne me dérange pas. Si les gens s'embêtent à le faire, c'est certainement pour "mettre du beurre dans les épinards". Cela m'étonnerait qu'ils le fassent dans l'objectif de devenir riche sur le dos d'autrui.
D'un autre côté, je trouve ça dommage car les principes d'une boîte à livres reposent sur le partage, la découverte, l'échange. Prendre un livre en bon état, voire état neuf, pour le vendre et se faire de l'argent est très loin de ces valeurs.

A la semaine prochaine, pour le prochaine épisode ;) 
LD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire