jeudi 26 janvier 2017

D'après une histoire vraie - Delphine de Vigan

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  > ADULTE  >  ROMAN • LIVRE AUDIO

 Coup de Coeur pour la lectrice 

D'après une histoire vraie
Delphine de Vigan (auteure)
Marianne Epin (lectrice)
Ed. Audiolib - 2015 - Genre : Littérature
L. - qu'on entend "elle" lors de l'écoute - est une femme gentille, disponible, mais envahissante. Au fil du temps, elle prend de la place. Trop de place. Cela arrange Delphine. Jusqu'au jour où...

"Je n'en peux plus d'écrire mon nom. 
Mon nom est une imposture, une mystification, croyez-moi. 
Mon nom sur ce livre n'a pas plus de valeur qu'une merde de pigeon qui serait tombée par malchance sur la page de garde."

Le livre nous raconte l'histoire d'une auteure, de son métier.
Il est construit en 3 parties : la séduction, la dépression et la trahison. Il est dur et fort à la fois.
Chaque chapitre représente un moment important de la vie du personnage. Ils sont majoritairement courts, de 4 à 25 minutes d'écoute pour les 3 plus longs. On alterne entre plusieurs courts puis un plus long. Les événements défilent. Dès le début, on ne veut pas de lâcher le livre.
L'écriture joue avec les répétitions, c'est agréable. Les phrases sont longues mais cela n‘est pas un problème à l'écoute car elles sont bien lues.

L'auteure nous fait douter. Et c'est son but. Tandis qu'elle tisse sa fiction, son personnage nous pose une question simple "Faut-il absolument qu'une histoire fût vécue pour qu'elle plaise aux lecteurs ?". Elle souligne qu'aujourd'hui tout tourne autour du vécu. Le vrai, le faux, le réel, l'irréel, tout se mélange. Tout est possible. Jusqu'à la fin une petite voix intérieure se demande si c'est vrai, qu'est-ce qui vrai.
Dans le fond, on s'en fout. On veut surtout connaître le dénouement !
Delphine a bien bossé. Elle nous mène par le bout du nez.

Au début de l'écoute, je pensais que "L.", que j'entendais "Elle", était une peur du personnage, ou une colère ; un sentiment et nom une personne. Malgré que l'auteure ait décousu toute l’intrigue en fin de l'histoire pour répondre à toutes nos questions, il y en a quand même une qui peut rester en suspens. L. existe-t-elle vraiment ? A chacun d’avoir son point de vue.

"Au fil des années, cette maison qu'il venait d'acheter lorsque je l'ai rencontrée est devenue son refuge, son camp retranché. Et lorsque je le vois le vendredi soir en franchir le seuil dans un soupir de soulagement sonore de volupté ou de soulagement, je pense aux combinés de téléphone sans fil que l'on repose sur leurs bases lorsqu'ils sont déchargés. Ce petit bip de satisfaction qu'ils émettent."

Ce livre audio est lu par Marianne Epin, comédienne et metteur en scène formée au Conservatoire national supérieur d'art dramatique jouant, au théâtre et au cinéma.
Rythmé, dynamique, vivant. C'est un véritable plaisir que de se laisser entraîner par cette voix remplit des émotions de notre personnage. Le texte étant écrit à la première personne, nous avons l'impression qu'elle nous raconte sa propre vie. Nous sommes captés. L'interprétation est parfaite.
Cela donne envie de découvrir d'autres livres lus par ses soins, et pourquoi pas, de la voir jouer.

"Peu à peu, la nuit est tombée et des lambeaux de brouillard se sont accrochés aux arbres".

Aujourd'hui, cela fait presque un mois déjà que j'ai écouté ce livre et j'ai lu d'autres textes depuis, pourtant celui-ci me reste encore en tête. À l'occasion, je pense que je le réécouterais. Et dès que je peux, je lirai "No et Moi" d'elle pour voir si ça me fait pareil. ;)

Ce livre obtient 5*/5* et un coup de coeur pour la lectrice.

C'est étrange tout de même, cette façon qu'ont les livres de nous posséder. Cela va faire un mois que j'essaie en vain d'écrire ma chronique, et là ce matin, je pourrais en parler encore durant plusieurs paragraphes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire