samedi 31 décembre 2016

La guerre des millions - Paul Ivoire

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  > ADULTE  >  ROMAN •  LU EN NUMERIQUE


La guerre des millions
Paul Ivoire
Ed. Librinova - 2016
Sylvain Balmont, commercial, séparé, sans enfant, gagne à l'euro millions grâce à un parfait inconnu, Xavier Rosa, SDF, étrange. Sylvain est reconnaissant et pour cela il va essayer de le retrouver et tout faire pour le remercier de la meilleure façon possible.

"Je me suis offert les services d’un architecte. 
Il m’accompagne pour la visite des lieux. 
Nous avons approximativement le même âge 
et nous ressemblons à deux témoins de Jéhovah 
qui prospectent dans les rues."

L'histoire se déroule beaucoup dans le moment présent, laissant moins de place au passé. La partie "recherche du SDF inconnu" tient en quelques lignes et c'est ce qui m'a dérangé. Je m'attendais à une recherche plus poussée sur ce Xavier Rosa et son histoire. Mais on en parle légèrement, en fond, régulièrement. Un prétexte pour lancer la guerre des millions dans ce petit village. Serte le titre nous parle bien d'une bataille mais j'aurais aimé que ça prenne moins de place pour que nous puissions prendre le temps de découvrir ce personnage mystérieux.
A cause de ce décalage entre mon envie et la réalité du livre, j'en suis sortie très vite.

" Le père Germain a la carrure d’un petit frigidaire. 
Le cou rentré dans les épaules, il est aussi épais que large."

En dehors de ça, l'histoire est bien écrite, bien construite, légère.
Les chapitres sont très courts et on tourne les pages sans s'en rendre compte.
On suit à tour de rôle les différents personnages : Sylvain, notre gagnant du loto, tendre, reconnaissant, voulant faire le bien autour de lui ; ainsi qu'une bande de jeunes du village dans lequel se cache un couple interdis. Moins régulièrement nous suivons aussi le maire du village avec qui la guerre est déclarée.

"Les vieux démons ont la vie dure. C’est comme l’acné, ça ressort à l’adolescence."

Les thèmes abordés nous parlent de reconnaissance, de persévérance, de courage, de folie positive, de ténacité, d'amour. De belles valeurs. On y parle aussi beaucoup d'argent. De l'argent que Sylvain Balmont dépense sans compter, tel un gagnant du loto grisé par un argent tombé du ciel.

" Quand tu es tout seul parmi des ploucs, tu as beau être le plus intelligent du monde, c’est toi qui passes pour un imbécile."

Ce roman obtient la note de 1*/5* car j'ai beaucoup aimé l'idée du livre mais elle ne correspondait pas à ce que j'imaginait ce qui m'en a vite fait sortir.
Toutefois c'est un très bon livre de plage, qui plaira aux personnes aimant les histoires de familles, les histoires d'amour et le côté "sans limite" de Sylvain.

"j’ai toujours du mal avec la formule « aimez-vous les uns les autres ». Quand j’observe les Vichot et les Germain s’étriper, je me demande pourquoi ils vont à la messe."

" Les retraités aussi ont du temps. La plupart coupent du bois dans les affouages mais les plus âgés ont une double vue : un œil sur la télévision, l’autre sur la fenêtre qui donne dans la rue."



Merci aux éditions Librinova​ pour cette nouvelle découverte :) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire