lundi 15 février 2016

Quelque part entre ombre et lumière - Lilù Jane

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  > ADULTE  >  ROMAN • LU EN NUMERIQUE

Yes je suis enfin en forme et peux de nouveau vous retrouver ! :) 
Pour fêter ça, je vais vous parler d'un livre numérique lu à l'occasion d'un partenariat.   

Quelque part entre ombre et lumière
Lilù June
Ed. Librinova - 2015 - Genre : Nouvelles

2 femmes, 2 histoires, 2 visions de la mort. 

Ce livre est construit en 2 parties, 1 partie par femme. L'une est jeune, la 20ène, vient de perdre sa mère. L'autre est plus âgée, la 40ène, met fin à ses jours.
Nous sommes dans leurs têtes. Nous découvrons leurs états d'esprit, leurs cheminements intérieurs, leurs douleurs, leurs tristesses et leurs espoirs. Elles se parlent. Nous sommes elles.
Avec ces 2 visions nous vivons le souhait de la mort et son incompréhension. 


"Je voudrais que ton odeur s'endorme dans mes poumons pour me permettre de respirer à nouveau et qu'elle se loge dans mon cœur pour me permettre de vivre à nouveau."

L'écriture est dynamique avec des phrases courtes. C'est rythmé et les chapitres sont courts. Un peu à la Barbara Constantine.
Le texte est construit un peu comme un poème : 1 phase, plus ou moins longue, 1 saut de paragraphe. C'est surprenant au début car inhabituel mais très vite on entre dans la danse. Ca colle parfaitement avec la construction des phrases.
Il pourrait très bien être utilisé pour une interprétation théâtrale. Deux monologues interprétés en alternance. Un peu comme pour les mise en scène de "lecture de correspondance".
Dans son ensemble, ce livre obtient la note de 4*/5* car au début je n'ai pas tout à fait compris le fonctionnement du livre. 
Le sommaire est construit d'une première partie nommé "Guru" suivit de 13 chapitres puis d'une seconde intitulée "De l'ombre à la lumière" sans chapitre. Sachant qu'il y avait 2 histoires de femmes, et vu le début de l'histoire, je pensais qu'il y avait alternance entre les 2 personnages. Ca m'a perdu et il m'a fallu un moment avant de comprendre que non il s'agissait d'un seul. Une fois cet élément éclairci ça a été tout de suite mieux et plus clair. 
Dans les 2 parties, nous sommes une femme. Ecrit à la première personne. Tout le monde peut s'identifier sans difficulté car les 2 histoires sont différentes et touchent différemment. L'émotion est présente partout.

"Ils  m'ont préscrit du sport, des vitamines et des compléments alimentaires. 
Je vous avoue que j'étais surprise. 
Nous qui vivons soi-disant dans une époque sur-médicamentée, où l'on dénonce la prise d'antidépresseurs à tout bout de champ, eh ben moi, avec mon air de merlan frit, et la mort sur le visage, eh ben moi, je repars avec une ordonnance Bio."

Pour moi, j'ai eu un vrai coup de coeur pour la 2ème histoire du livre. Elle est prenante. On tourne les pages sans t'arrêter en y laissant quelques petites larmes à la fin. C'est très émouvant et vient crescendo.
Il y a un système bien pensé de "pré-fin"qui nous laisse le choix d'arrêter là, et d'avoir une fin ouverte, ou de continuer notre lecture jusqu'au bout. L'idée est intéressante et cela fonctionne très bien. Ainsi personne n'est frustré. 
Par contre, au début de l'histoire, sans prendre en compte le dossier de presse présentant le livre, j'aurai pu croire qu'il s'agissait de la vision d'un fantôme alors qu'il s'agit de faits antérieurs.

"Je ne me supporte plus. 
Les yeux sans âme ça vous donne des yeux de merlan frit."

Concernant la couverture, elle représente tout à l'effet l'ambiance du livre. Elle fonctionne très bien. J'aime beaucoup. Simple mais efficace.  Déformation professionnelle oblige, j'ai remarqué quelques coquilles de code typographique. Rassurez-vous rien de gênant ;)

Pour conclure, on pourrait dire que ce livre rassemble 2 nouvelles traitants d'un thème commun.
Il se lit très vite et est agréable.



Merci aux éditions Librinova​ pour la découverte très touchante :) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire