samedi 3 octobre 2015

La renaissance - Ruth Brocklehurst & Galia Bernstein

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  >  JEUNESSE > CAHIER D'ACTIVITES

La renaissance
Ruth Brocklehurst (auteur)
& Galia Bernstein (illustratrice)
Ed. Usborne - 2015
Collection : L'art en autocollants
Ce grand livre -format A4 pages fermées- à la couverture souple est destiné aux enfants dès 7 ans.
Avec sa 60ène de pages -moitié livre, moitié feuilles d'autocollants- retrace l'histoire de la renaissance de façon ludique. On y retrouve : La renaissance ; Des villes magnifiques ; Livres et éruditions ; Le métier d'artiste ; Le mécénat ; Art et narration ; Léonard de Vinci ; La religion ; Luttes de pouvoir ; En famille ; Les loisirs ; Une mode fastueuse ; Découvertes scientifiques ; Un nouveau monde ; Chronologie.

"Selon l'enseignement traditionnel, les savants croyaient que la vitesse de la chute d'un objet était liée à sa masse."

Chaque chapitre est traité en double page avec sa propre couleur. Après le titre, il y a un chapeau puis les différentes parties. Par exemple, dans les "livres et érudition" on nous parle des anciennes cultures redécouvertes, de l'éducation, de l'humanisme et de l'imprimerie.
La mise en page dynamique permet à l'enfant d'alterner entre texte et images sans s'ennuyer.
Les illustrations qui animent les pages sont soit de grandes oeuvres (tableaux, sculptures, fresques...) représentant des scènes de vie, des portraits... ; soit contemporaines style numérique mettant en scène certains propos et sont aussi un fil conducteur sur l'ensemble de l'ouvrage. Ces différents styles s'allient parfaitement et forment un ensemble harmonieux.

Les oeuvres sont légendées et sont souvent celles que l'enfant doit retrouver. Pour bien les différencier, elles sont très claires. Visuellement, il les repère tout de suite. Sur une double page, à peu près une moitié des images sont à chercher tandis que les autres sont colorées à 100%. L'oeil est attiré par ces jeux de couleurs et d'absence de couleurs et nous incitent à nous intéresser au contenu.

"Une mode extravagante était particulièrement en vogue chez les Vénitiennes et les Espagnoles : des chaussures sur un haut piédestal en bois, appelées chopines." 
(l'ancêtre des chaussure à talon non ? ;))

Les planches d'autocollants sont détachables à l'aide de pointillés. L'enfant peut alors poser ses feuilles à côté de son livre pour éviter de tourner et retourner le livre dans touts les sens, ce qui pourrait à terme le lasser. C'est bien pratique.
Les autocollants sont regroupés dans le désordre mais par chapitre. Il y a un trait de délimitation ainsi que le nom du chapitre et les numéros de page. La différence est davantage marquée grâce au contour épais qui encadre chaque autocollant avec la couleur du chapitre en question.

Tout est pensé pour que l'enfant s'intéresse à l'ouvrage et prenne plaisir à s'instruire.
Vive la culture !

Sa petite note ? 5*/5* bien sûr ;)

Quelques images de l'intérieur 




Merci aux éditions Usborne pour cette découverte culturelle. 




© Mariol

___________________________________________________
___________________________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire