mercredi 3 juin 2015

La peinture magique - Erica Harrison

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  >  JEUNESSE  >  LIVRE ET CAHIER D'ACTIVITES

La peinture magique - Erica Harrison (illustratrice)
Ed. Usborne - 2015
Collection : La peinture magique
Avec ce livre magique vos enfants dès 5 ans vont pouvoir peindre de vraies oeuvres d'art !

Il regroupe 15 illustrations pleine page, imprimées uniquement sur le recto. Les pages sont détachables.
La 4ème de couverture possède un rabat légèrement plastifié que l'on met sous la page que l'on souhaite peindre. Ainsi on évite à l'encre de passer à travers la feuille et à l'humidité d'enlever l'encre du dessin suivant.
Comme le livret est fin, il tient très bien ouvert.
Un feutre neutre (sans encre à l'intérieur) est fournis. Il s'utilise comme un pinceau en le trempant dans l'eau.

Les illustrations sont jolies et variées ce qui plaira autant à une petite fille qu'à un petit garçon. Certaines sont des motifs, d'autres des paysages, avec ou sans fond à colorié.
Le principe de l'encre qui se dévoile au contact de l'eau fonctionne bien. C'est magique.
Les couleurs sont lumineuses et vives. elles changent en fonction des illustrations. En revanche les couleurs claires se voient moins sur les tracés noirs mais se voient normalement sur les zones blanches. Cela demande un peu de précision pour éviter de déborder.
Comme précisé dans les explications d'utilisation au début du livre, il faut bien penser à rincer dans l'eau son feutre magique pour que les couleurs restent propres.

Concernant le feutre, la pointe est trop longue et se tort facilement sous la pression. Il est vrai qu'elle est pratique pour colorier les fonds unis  en le mettant à plat mais comme cela n'est pas majoritaire cela devient problématique. La pointe en bout de mine est pratique pour colorier les petits détails.
Sa matière solide rappelle les feutres et demande à ce qu'elle soit mouillée régulièrement.

Le hic de ce livre est son papier. Plutôt fin et solide il ne résiste pas longtemps à la pointe rigide du feutre et l'humidité. Il peluche. C'est dommage car si l'on travaille avec un pinceau quelconque le papier reste nickel. C'est l'association de la pointe du feutre et de l'humidité qui pose problème.
Même si le résultat est plus joli, il est plus compliquer d'utiliser un pinceau car celui-ci est fait pour garder l'eau et dans notre cas -à moins de l'essuyer un peu sur un chiffon après son passage dans l'eau- on met trop d'eau sur la feuille qui s'étale et mélange toutes les encres. Comme pour l'aquarelle.
Pour les adultes, car oui les adultes peuvent le faire, le mieux serait un pinceau et pour les enfants le feutre répondra parfaitement à leur attente. Attention à ne pas casser la mine.

Ce livre activité est pratique pour occuper l'enfant lors de vacances ou en week end, comme on a besoin uniquement d'un gobelet d'eau. Les enfants vont se régaler !
Sa note est de 3/5.


L'intérieur en images



Merci aux éditions Usborne pour cette chouette découverte. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire