mercredi 19 novembre 2014

Ma liste au Père Noël ?








• "Toyota, l'usine du désespoir"  Satoshi Kamata
Revue de presse : La réédition en français du livre du journaliste japonais Satoshi Kamata, Toyota, l'usine du désespoir, paru en 1973 au Japon, permet de porter un nouveau regard sur le "miracle Toyota"...
C'est toute la force du livre de Kamata. En décrivant le toyotisme, paré de toutes les vertus sur le plan de l'efficacité industrielle, l'auteur arrive à le décortiquer pour en montrer toute la perversité pour celui qui exécute les tâches. "La grande différence avec le taylorisme ou le fordisme, c'est que, dans le cas du toyotisme, c'est l'ouvrier lui-même qui contribue à augmenter les cadences et non plus la hiérarchie", explique le sociologue Paul Jobin, qui a préfacé l'édition française...


Et cette philosophie, elle, n'a aucune raison d'avoir disparu. Au contraire, on peut même penser qu'à partir du moment où l'amélioration continue est au coeur du toyotisme, le système a été peaufiné, perfectionné, augmentant d'autant les cadences. (Stéphane Lauer - Le Monde du 4 avril 2008 )

• "No steak" Aymeric Caron
4ème de couv. : Bientôt, nous ne mangerons plus de viande. Nous cesserons définitivement de tuer des êtres vivants – 60 milliards d’animaux chaque année – pour nous en nourrir. Épuisement des sols, utilisation abusive des ressources en eau, pollution des nappes phréatiques, réchauffement climatique, manque de surfaces agricoles : ce rythme est intenable. Et il le sera d’autant plus lorsque nous serons 9 ou 10 milliards en 2050, et peut-être 15 milliards en 2100. Nous allons donc cesser de manger de la viande parce que notre planète nous l’ordonne, mais pas seulement pour cette raison. Le passage à un régime végétarien va faire partie d’une nouvelle phase de notre évolution. La science nous prouve un peu plus chaque jour que, contrairement à ce que nous avons longtemps prétendu, les animaux sont des êtres qui souffrent, ressentent des émotions et ont une vie sociale. Et c’est là que la philosophie prend le relais. Depuis une trentaine d’années, l’éthique animale nous invite à reconsidérer totalement nos devoirs moraux vis-à-vis des autres animaux, auxquels nous sommes tenus d’accorder des droits. Mais, pourrait-on répliquer, ne faisons-nous pas partie d’un système alimentaire où il est normal de manger et d’être mangé ? Non. Nous ne faisons partie d’aucun système, si ce n’est celui que nous mettons en place grâce à ce que la Nature nous a offert en cadeau et dont nous nous servons parfois à mauvais escient : la conscience. Plus se réduit la frontière entre l’homme et les autres espèces, plus se rapproche l’heure où la viande aura disparu.


• "Les hommes, le sexe et l'amour : enquête sur l'intimité, la sexualité et les comportements amoureux des hommes en France" - Philippe Brenot (Société)
4ème de couv. : "La première enquête en France sur la sexualité ddes hommes vivant en couple. Plus de 2000 hommes ont répondu sans tabous à une centaine de questions sur leur désir, leurs attentes, leurs fantasmes : Sexe et sentiments sont-ils dissociables ? Quelle est la fréquence des rapports ? Est-ce suffisant ? Que ressentent les hommes pendant l’orgasme ? Se masturbent-ils ? Connaissent-ils les attentes de leur compagne ? L’âge ou la prise de poids ont-ils un impact sur leur désir ? Et l’amour ? Commentés et analysés, ces témoignages étonnants, parfois drôles, mais toujours sincères, mettent les hommes à nu. Ils bousculent bien des idées reçues sur le sexe « fort ». Leur parole se libère, dessinant le portrait d’un homme en pleine mutation. Un livre qui permet enfin de mieux comprendre les hommes. Reprise Les Arènes."

• "TV Lobotomie" Michel Desmurget - document, psycholigie
4ème de couv. : Il n'y en a pas

• "L'idole" de Serge Joncour - roman
4ème de couv. : ""J'ai compris que j'étais devenu célèbre le jour où Naomi Machin s'est retournée sur moi dans la rue (...) Oui, assurément, j'étais devenu célèbre à ce point-là. Mais célèbre pourquoi je ne voyais vraiment pas."
Qu'est-il arrivé à Georges Frangin, grand anonyme devant l'Eternel, pour que tout le monde l'assaille de demandes d'autographes et suive avec ferveur son actualité - pourtant inexistante? Il semble que, bien malgré lui, Georges Frangin soit obligé de goûter aux joies et aux peines de la notoriété dans une "société du spectacle" bien semblable à la nôtre..."

• "L'incluse" - Billy Cowie, Olivier Philipponnat pour Traduction (Littératures - Roman)  
4ème de couv : "- Roma, c'est ton anniversaire aujourd'hui.
- Anniversaire ?
- Lorsqu'on fête le jour où l'on est né.
- C'est quoi être né ?
- Naître c'est être fabriqué. Une autre personne, ta mère, te fait à l'intérieur d'elle, et quand tu sors ça s'appelle être né.
- Et maintenant je peux sortir ?
- Si tu sortais tu mourrais, désolé.
- Pas de quoi, je suis très bien où je suis.
- Bon anniversaire, Roma.
- Bon anniversaire Milan.
Milan est violoniste dans un orchestre londonien. Un matin, il ressent d'étranges petits coups à l'intérieur de son corps. Le médecin, sidéré, lui annonce qu'il porte en lui une soeur jumelle depuis quarante-deux ans. Un cas rarissime, une curiosité médicale. Peu à peu, entre Milan et Roma, se noue un dialogue intime. Plus rien ne sera comme avant..."

• "La mécanique du coeur" - Mathias Malzien - roman
4ème de couv. : "Édimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve : prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté."

et vous ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire