dimanche 2 novembre 2014

La guerre des mondes - H. G. Wells

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  > ADULTE  >  ROMAN • LU EN NUMERIQUE

Il y a quelques jours je vous ai parlé de la sortie de Parlons Livres le Mag n°3. Je vous avais dit avoir chroniqué un livre, et bin voici ma chronique :) 



"La guerre des mondes" - H. G. Wells - roman - littérature anglaise
4ème de couv. : " Je voyais maintenant que c'étaient les créatures les moins terrestres qu'il soit possible de concevoir. Ils étaient formés d'un grand corps rond, ou plutôt d'une grande tête ronde d'environ quatre pieds de diamètre et pourvue d'une figure. Cette face n'avait pas de narines - à vrai dire les Martiens ne semblent pas avoir été doués d'un odorat - mais possédait deux grands yeux sombres, au-dessous desquels se trouvait immédiatement une sorte de bec cartilagineux. [...] en groupe autour de la bouche, seize tentacules minces, presque des lanières, étaient disposés en deux faisceaux de huit chacun. Depuis lors, avec assez de justesse, le professeur stowes, le distingué anatomiste, a nommé ces deux faisceaux des mains."

Mon avis :
Lorsqu'il a fallu trouver un livre à lire sur le thème de la guerre, j'ai hésité : lire l'un des "documents Librio" recueillant des correspondants de soldats ou lire une science fiction. Finalement j'ai choisi "la guerre des mondes"
Lorsque mon compagnon m'a vu lire, il m'a fait remarquer que nous avions vu le film ensemble. "Ah bon ?" lui ai-je répondu. Je n'en avais gardé aucun souvenir. Ni des personnages. Ni de l'histoire. Ni de se qui se passerait... C'est donc avec un esprit "pur" que j'ai lu ce livre. Il est vrai qu'à un moment je me suis souvenue de quelques images du film, mais rien de précis. 

Dès le début de ma lecture, Je suis rentrée dedans et n'ai plus eu envie de le lâcher. A aucun moment je ne savais ce qui allait se passer ni même comment cela pourrait finir.
L'histoire est écrite à la 1ère personne et nous suivons les aventures du person- nage principal. Un homme simple qui se retrouve au milieu d'une situation qu'il su- bit. J'aime bien ce côté "y a pas de héros". On voit également certains points forts du roman vu par une autre personne ce qui complète nos informations sur l'histoire globale. Deux témoins d'un même événe- ment, qui n'ont pas vécu les mêmes choses avec des yeux différents.
Les phrases sont très longues mais bien ponctuées ce qui rend la lecture agréable. Les chapitres sont courts et donnent du rythme. Chaque chapitre à un nom, résumant le chapitre. Comme d'habitude je ne le lis pas.
L'auteur nous donne beaucoup de détails et un côté très scientifique. Ca renforce le réalisme. C'est très bien réalisé. J'aime beaucoup.
Comme dans les reportages historiques télévisés, les faits nous sont racontés après qu'ils se soient produits. On a vraiment l'impression de lire des explications scientifiques.
On lit le moment de l'action vu par notre personnage principal, mais par moment on fait des bonds en arrière pour nous donner d'autres informations plus générales, non liées au personnage, pour que nous puis- sions nous repérer dans l'histoire globale. C'est très bien fait. On n'est jamais perdu.
L'auteur nous dépeint un portrait de l'Angleterre et du peuple anglais vivant dans les années 1895. On y retrouve toutes les tranches de la société, les habitudes et us et coutumes. Grâce aux grandes descriptions qu'il fournit, on imagine très bien les lieux et les personnages. On y est. 
Ce livre figure dans la liste 
des "1001 livres à lire"

Pendant un moment je me suis demandée où était le lien entre le titre et l'histoire et j'ai eu la réponse à la fin du livre. C'est une fin ouverte mais qui répond aux questions que l'on s'est posées pendant la lecture tout en nous en reposant des nouvelles. Moi qui n'aime pas trop ce style de fin, j'ai trouvé celle-ci très bien faite. En fermant le livre je me suis demandée quelle suite y pouvait y avoir.
C'est intéressant de voir comment réa- gissent ces hommes, à leur époque, avec l'absence de connaissances. Mais nous, avec nos connaissances, comment réagirions-nous si demain cela nos arrivées ? 

Ma note : 4*/5*
Citation : "Je demeurai stupéfait, ne comprenant pas encore que c’était la mort qui sautait d’un homme à un autre dans cette petite troupe éloignée." 

1 commentaire:

  1. Bonjour,

    Je viens d'achever un roman fantastique pour la jeunesse (+13) (Innerlands - L'éveil) qui s'apparente à un univers aussi étrange que celui de la trilogie divergente, Hunger Games ou encore Labyrinthe.
    Fantastique sans être irréel.
    Je serais heureux de vous inviter à faire un tour sur mon blog "http://innerlands.over-blog.com/".
    Vous pourrez y découvrir le synoptique du livre 1, ainsi que le prologue. Vos commentaires seront bien sûr les bien venus.
    à bientôt peut-être.

    RépondreSupprimer