vendredi 20 juin 2014

Allumer le chat - Barbara Constantine

CHRONIQUE  >  ADULTE  >  ROMAN

Je viens de refermer "Allumer le chat" que j'ai beaucoup aimé...


"Allumer le chat" - Barbara Constantine - roman - littérature française
4e de couv. : "Il se plante devant la porte ouverte, jambes écartées, poings sur les hanches. Il hume l’air. La nuit s’annonce douce et tranquille. Mais d’un coup, ses sourcils se froncent, une ombre passe, et sans se retourner…   
– Passe-moi le fusil, j’vais allumer le chat ! Il n’a pas bu pourtant, juste quelques verres de rouge au dîner, autant dire rien.   
– Et pourquoi tu veux l’allumer, dis ?   
– Quand il me regarde, j’ai l’impression qu’il se fout de ma gueule. Alors, là, j’en ai marre… Je vais lui régler son compte à ce salopard ! » 

Mon avis
Ce livre, je ne l'ai pas choisi. C'est mon amie Ramettes qui me l'a offert en me disant : "Tu verras, c'est gentil et l'on passe un bon moment. C'est le premier roman de cette auteur. Tu sais, elle a également écrit "Et puis Paulette"".
Elle me connaît bien mon amie. Depuis quelque temps, je ne suis pas très emballée par mes lectures, mais celui-ci m'a vraiment plu. Le bon livre au bon moment :)

Ce roman est doux, léger, écrit style "oral familier" et drôle. J'ai tout de suite accroché.
Il est construit de façon intéressante avec une histoire générale découpée en petits chapitres de 2 à 5 pages. Chaque chapitre est un personnage qui change à tour de rôle. Nous suivons ainsi un groupe d'une 20ène de personnages, toutes reliées entre elles. Chacun nous raconte un moment important de leur vie, un bout de passé ou de présent, rattaché à ce qui a été -ou sera- raconté. C'est comme un cadavre exquis.
J'ai beaucoup aimé cette dynamique toujours en mouvement. Ca m'a donné l'impression de lire un polar alors que ce n'en est absolument pas un. C'est très bien ficelé et les éléments sont bien amenés. On ne se perd jamais.

Le petit bémol pour moi a été les titres des chapitres ; en quelques mots ils nous résument le chapitre. Du coup, je lisais juste les noms des personnages pour savoir de qui l'on allait me parler.

Les personnages simples et francs ont tous un grain, plus ou moins gros. On y retrouve la société, avec "les gens biens" "les classiques" "les bofs" "les loufoques"… de tous âges.  J'ai beaucoup aimé le personnage du papi*.
J'avoue qu'à un moment je me suis un peu mélangée avec les persos, il faut bien les repérer et après c'est bon.

Ce qui m'a beaucoup plus aussi c'est cette façon qu'a l'auteure de nous raconter des choses "sombres" en jouant avec l'humour et les jeux de mots. Ca passe comme une lettre à la poste !
Les thèmes principaux du livre sont la mort, l'abandon et la famille.

Si ce roman n'est pas un coup de coeur c'est uniquement car malgré avoir passé un excellent moment, je ne suis pas sûre que l'histoire me reste longtemps en tête. J'en garderai juste un très bon souvenir.

Pour une fois je vais vous parler de "l'objet livre". Ce format rectangulaire à la vertical, façon "carton de correspondance" permet de bien le tenir en main. C'est pratique et ne prend pas beaucoup plus de place qu'un format poche. J'ai apprécié également la qualité du papier, épais, à grain. Très bon choix.

Pour conclure, je conseille ce livre en lecture de plage pour les ados et adultes. Un bon moment de lecture en perspective.

Note : 5*/5*

Citation : "Mine, elle dit qu'il faudrait qu'il fasse des exercices tous les jours, pour sa santé. Comme je ne voudrais pas qu'il soit malade, je joue avec lui, pour l'exercer. Il faut qu'il transpire. 
Je fais exprès d'envoyer le ballon dans tous les sens. Ca le fait courir, et moi, pendant ce temps-là, je me repose. 
Il est en bonne forme en ce moment, il dit Raymond."

Et vous vous l'avez lu ? Qu'en pensez-vous ?


*je sais que tu rigoles A.Z. ;) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire