lundi 3 février 2014

Du Québec, Sylvain Johnson écrit ses thrillers...

LE MONDE LITTERAIRE  >  ARTICLE  >  DECOUVERTE  >  AUTEUR

Voici ma dernière interview toute chaude réalisée pour Parlons Livres :) 


Aujourd'hui nous partons au Québec pour découvrir un nouvel auteur. Sylvain Johnson, vadrouille entre Québec et Amérique. Amoureux de nature, lecture et d'écriture, il écrit des nouvelles ainsi que des thriller. Il est également membre des "Fossoyeurs de Rêves", un collectif d’auteurs de l’imaginaire (le seul membre Québécois)

Maintenant que vous connaissez les grandes lignes, voici de quoi assouvir votre curiosité naissante. 

• Depuis quand écrivez-vous ?
De santé fragile durant mon enfance, je me suis retrouvé avec beaucoup de temps libre à la maison, au lit. La lecture devint rapidement un moyen de passer le temps, mais aussi de me permettre de découvrir le monde, d’avoir un semblant de vie normale. L’écriture m’a semblé une suite logique à la lecture. J’écris depuis que j’ai environ douze ans.

• Écrivez-vous que du thriller ?
J’écris du thriller, du fantastique et un peu de science-fiction. Je préfère les histoires qui se déroulent à notre époque, dont la réalité quotidienne nous est familière. C’est ensuite par l’intrusion d’éléments fantastiques ou de thriller que je relance l’histoire sur une nouvelle piste.

• Quels types de lecteurs peuvent lire vos romans ?
Mes écrits furent mystérieusement classés « jeunesse » par les librairies québécoises, mais je suggère un public de 14 ans et plus. On y retrouve un peu de violence et des thèmes indéniablement adultes y sont abordés.

• Qu'est-ce qui vous a donné le goût d'écrire 
Le goût d’écrire est venu très jeune. C’est le désir de faire vivre aux autres des émotions similaires à ce que mes auteurs m’inspiraient, qui m’a poussé à écrire. Je suis convaincu que sans l’écriture, je serais une loque humaine, une chose odorante passant d’une station de métro à l’autre, la main tendue et le sourire édenté. C’est sans contredit la plus belle chose qui me soit arrivée.

• Quel est le conseil le plus important qu'on-vous-ai donné ?
Le plus important conseil qu’on m’ait donné est très simple : ne te prends pas au sérieux. C’est un conseil qui peut facilement s’appliquer à l’écriture, tout aussi bien qu’à la vie en générale. Ne pas s’énerver d’un rejet, d’une mauvaise critique, d’une défaite. La vie est trop courte pour se torturer. Il faut vivre et savoir rire de nos erreurs.

• Vous avez surement des habitudes, des rituels... Comment travaillez-vous ? 
Je suis une créature hantée par ses habitudes de travail. Les conditions doivent être parfaites, les règles respectées pour que je puisse écrire. C’est fou et complètement ridicule, mais j’en aie tant besoin. J’écris toujours le matin, de 8 à 14 heures de l’après-midi. Sur mon ordinateur portable, dans mon bureau. Il me faut un silence complet, sans interruption. Comme ma femme travaille de nuit, elle dort durant le jour et je peux débrancher le téléphone. Je commence par faire le tour des sites d’intérêts, Facebook, Twitter et les sites de nouvelles. Ensuite, j’ai un bon café fumant et me mets à taper inlassablement sur les touches du clavier.
Je ne corrige qu’une fois le premier jet terminé. Je déteste corriger.

• D'où puisez-vous votre inspiration ?
L’inspiration me vient de ce qui m’entoure. Une odeur, une image, un film, un mot ou une situation peut servir d’idée. Souvent, elles ont besoin de temps pour macérer dans le jus de mon imagination. Je traîne toujours avec moi un calepin dans lequel je note des idées. Souvent, il faut des années avant qu’elles reviennent dans un texte. La plupart du temps, les idées fusionnement pour former un tout cohérent.

• Comment construisez-vous vos personnages ? Avez-vous besoin de vous identifier à eux ?
Mes personnages n’ont pas vraiment de chance dans leur vie. Je suis très difficile avec eux. Ils sont torturés, bafoués par l’existence que je leur donne. Mais ils ne sont pas sans espoir. Je m’identifie vraiment à certains d’entre eux, car ils sont souvent un amalgame de plusieurs personnes, m’incluant. Durant l’écriture d’un roman, je prends souvent la place des personnages et il arrive qu’ils prennent aussi ma place.

• Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d'écriture ?
Il faut lire, lire et encore lire. Il faut aussi écrire tous les jours. C’est comme une discipline olympique qui nécessite de la pratique.

• Quels sont vos auteurs préférés ? 
Stephen King est sans contredit la référence pour la majorité des écrivains de ma génération, en particulier ceux qui font dans le fantastique ou le thriller. J’aime bien Anne Rice, Dean Koontz, James Patterson, Jean-Christophe Grandé, Albert Camus, Maxime Chatham, Jérome Camut, Albert Camus et plusieurs autres.

• Que lisez-vous en ce moment ? 
Je suis en train de lire « Journal d’un écrivain en Pyjama » de Dany Laferrière. Un écrivain québécois, récemment admis à l’Académie française. C’est une sorte d’essai où l’auteur nous parle de son métier, raconte des anecdotes et donne des conseils.


• Vous venez de publier votre dernier roman "L'Esprit des Glaces", de quoi s'agit-il ? 
L’Esprit des Glaces est à la fois un récit fantastique et un thriller. C’est l’histoire d’un jeune héritier qui perd sa future épouse dans un écrasement d’avion. Pour survivre, il sera contraint de passer un marché inimaginable avec une chose millénaire. De retour dans la civilisation, sans sa femme, sa vie sera une longue recherche d’une paix intérieure inaccessible. Du moins, jusqu’au jour, quarante ans plus tard, où elle revient inchangée, toujours aussi belle. Mais il réalisera rapidement qu'elle n’est plus la même et il découvrira pourquoi.

• Dans quel état d'esprit doit-on être pour le lire ?
Il faut avoir envie d’aventure, de drame, être prêt à sonder les profondeurs de l’esprit humain. Il faut se préparer à l’impossible réalité de ces choses qui n’existent que dans l’imagination de leurs auteurs.

• Où peut-on se le procurer ?
La plupart des boutiques numériques l’offrent des deux côtés de l’océan. Mais pour l’avoir en version papier, il faut le commander dans les librairies québécoises. Il est aussi disponible dans tous les formats sur le site de l’éditeur : Porte-bonheur.ca

• Vous avez de nouveaux projets en cours ?
J’ai une quantité folle de projets en cours. Plusieurs manuscrits soumis à des maisons d'édition, des suites pour « L’Esprit des Glaces » et « Le Tueur des Rails ». Je travaille actuellement sur un récit historique dont l’action se déroule dans les camps de travail soviétique, le Goulag.

• Avez-vous des dates d'événements à venir ?
Rien pour l’instant, mais restez à l’affût.

• Où peut-on suivre vos actualités ? 
On peut me suivre sur Facebook : https://www.facebook.com/sylvainjohnsonecrivain
Twitter : @Johnsonsylvain
Site des Fossoyeurs de Rêves : http://lesfossoyeursdereves.wix.com/officiel


Un grand merci à Sylvain Johnson pour le temps passé à répondre à mes questions. 
Vous le retrouverez lundi 31 mars, dans notre magasine numérique pour lire sa chronique présentant un livre québécois.




Bibliographie de Sylvain Johnson 
• "L'Esprit des Glaces" - Thriller

4ème de couv. : "« — Je suis l’Esprit des Glaces.

Sa voix grave avait résonné dans le silence gla- cial, et en dépit de toute logique, l’apparence de cette chose hurlait qu’elle n’était pas humaine.


L’Esprit des Glaces fit trois nouveaux pas vers moi et je pus enfin distinguer les traits d’un nez fin, un front proéminent et une bouche sévère à la dentition de prédateur. De longs cheveux blancs s’écoulaient d’un capuchon noir ; l’Esprit arborait un long manteau qui le couvrait presque entière- ment. Il était terrifiant ! »

L’avion de Walter Johnson, riche financier, s’écrase dans les montagnes du New Hampshire. Il survit, mais le pilote trouve la mort... et sa femme aussi. Toutefois, le corps de cette dernière est introuvable. Gravement blessé, Walter réalise que, contre toute attente, il n’est pas seul sur la montagne... Une chose inhumaine, millénaire – l’Esprit des Glaces –, fait alors son apparition, puissante créature immortelle, flanquée d’Alexan- dra, la femme de Walter, vague silhouette reprise à la mort par l’Esprit des Glaces lui-même…"


• "Le tueur des rails"- Thriller

4ème de couv. : "Thomas et Lilly. Deux êtres marqués par l'horreur du meurtre violent d'un de leurs proches. Deux êtres brisés que rien ne destine à se rencontrer, dont la vie échevelée s'est déroulée d'alcool en internements, d'enquêtes en obsessions, de violences en dépressions. Pourtant, la vie - les hasards existent -ils ? - les réunit quand surgit le Tueur des rails, mythique psychopathe qui échappe à toutes les polices depuis des décennies, semant la mort au hasard de ses errances à bord de trains de marchandises...


Leurs forces et leur colère réunies, ils obtiendront enfin de lui les réponses qu'ils attendent depuis toujours... Mais les réponses n'ont pas toujours valeur de rédemption, et c'est dans l'enfer même du meurtrier qu'ils se verront happés, lui dont les actes prennent naissance dans l'Égypte antique et se lient au passage aux expériences scientifiques des nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

Le Mal a une origine"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire