jeudi 9 janvier 2014

Connaissez-vous Sabine Ricote ?

ARTICLE  >  DECOUVERTE  >  AUNTEUR

Petite interview réalisée pour Parlons Livres :)


Pour bien commencer l'année, je vous invite à la découverte d'une jeune auteure lorraine Sabine Ricote.  
Elle a suivit des études littéraires pour décrocher l’Agrégation de Lettres. Depuis une dizaine d’années, elle enseigne en collège. Elle est passionnée de la lecture et de l’écriture. Son premier ouvrage Confidences d’une fleur bleue s’inspire de situations vécues et met en scène des personnages qui ont pu croiser sa route.

• Depuis quand écrivez-vous ? 
Depuis que je sais écrire ! Toute petite déjà, sur une vieille machine à écrire, j’inventais des contes que j’illustrais ensuite. Je me souviens d’une histoire de lapin plutôt rigolote. Ensuite, en Terminale, j’ai composé une nouvelle fantastique qui a remporté un prix régional. J’écris par période, ce n’est pas un exercice régulier mais quand les idées me viennent, c’est un désir impérieux qui me prend d’écrire.

• Qu'est ce qui vous a donné le goût d'écrire ? 
J’ai toujours trouvé que c’était un moyen facile et formidable de s’exprimer, de laisser libre cours à son imagination, de mettre sur le papier des choses inavouables. J’ai d’abord trouvé beaucoup de plaisir dans la correspondance et dans l’échange que cela implique. Maintenant, je préfère me consacrer à la construction d’intrigue.

• Quel est le conseil le plus important qu'on vous ait donné ? 
Aucun à vrai dire… Mais j’aime que mes lecteurs me disent qu’ils ont passé un moment agréable.

• Vous avez sûrement des habitudes, des rituels... Comment travaillez-vous ? 
 Je travaille sur mon ordinateur principalement, mais j’accumule autour de moi des petits morceaux de papier sur lesquels j’ai griffonné juste quelques mots, un proverbe ou une idée de chapitre. En commençant Les Confidences d’une fleur bleue, je ne savais pas quelle en serait la fin. Je ne savais d’ailleurs même pas si tout cela ne resterait pas qu’une simple ébauche de roman. J’ai avancé pas à pas, inséré des chapitres au milieu d’autres, supprimé des passages qui ne me plaisaient plus. J’ai relu et relu le tout pour créer quelque chose d’harmonieux.

• D'où puisez-vous votre inspiration ? 
Mes propres expériences sont à l’origine du récit des rencontres infructueuses d’Anaïs, mais pas uniquement. J’ai observé les relations de mes amies, puisé dans mes nombreuses lectures ou dans ce que j’ai pu voir à la télévision. Mes inspirations sont multiples.

• Comment construisez-vous vos personnages ? Avez-vous besoin de vous identifier à eux ? 
Je construis mes personnages d’après des gens que j’ai pu rencontrer et je m’identifie fortement à Anaïs, mon héroïne. J’ai l’impression que la dérive est d’autant plus facile que le roman est à la première personne.

• Quel conseil donneriez-vous aux amateurs d'écriture ? 
Surtout d’y prendre du plaisir. Ecrire ne doit pas devenir une contrainte, c’est une libération. On s’épanouit en trouvant le mot juste, la phrase qui fait mouche et on voit se créer peu à peu un personnage et une histoire.

• Quels sont vos auteurs préférés ? 
J’aime tout d’abord des classiques comme Zola ou Proust et des auteurs étrangers comme Italo Calvino. J’ai aussi eu une période Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marc Lévy. J’ai des goûts plutôt éclectiques.

• Que lisez-vous en ce moment ? 
Je lis des livres de jeunesse pour un concours organisé dans le collège dans lequel je travaille (Réveille-Martin de Youri de Paz par exemple). Autrement, je viens de finir L’Île des oubliés de Victoria Hislop, une intrigue intéressante sur les lépreux de Crète. Je ne sais pas encore ce que sera ma prochaine lecture.


• Vous venez de publier votre premier roman "Confidences d'une fleur bleue*", de quoi s'agit-il ? 
C’est l’histoire d’Anaïs, une fleuriste qui nourrit des espoirs romantiques. Cette jeune femme est entourée de ses animaux perspicaces et accompagnée de son amie Sophie. Elle se lance en quête de l’homme de sa vie. Elle rencontre tour à tour un danseur déjanté qui lui démet l’épaule ou un andalou bouillant, piquant comme le chorizo et s’amuse de ses rendez-vous désastreux. Elle s’arrête également sur le récit de souvenirs d’enfance et d’adolescence. Elle espère échapper à certains déterminismes familiaux et se délecte en relatant certains épisodes comme un Carnaval à l’école ou ses premières leçons de conduite, tout en poursuivant sa quête amoureuse qui, peut-être, aboutira… 

• Dans quel état d'esprit doit-on être pour le lire ? 
Il faut juste avoir envie de passer un bon moment, de se détendre et de rire !

• Où peut-on se le procurer ? 
Il est en vente uniquement sur Internet, sur les grands sites comme Edilivre (mon éditeur), la Fnac ou Amazon, en livre papier ou en version numérique.

• Vous avez de nouveaux projets en cours ? 
Non, pas pour le moment

• Avez-vous des dates d'événements à venir ? 
Je serai le samedi 22 février 2014, de 10h à 13h à la Foire du Livre de Bruxelles pour une séance de dédicace.

• Où on peut suivre vos actualités ?
Vous pouvez suivre mes actualités sur la page Facebook de mon roman: https://www.facebook.com/pages/Confidences-dune-fleur-bleue/237566526405723

Merci encore à Sabine Ricote d'avoir répondu à mes questions. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire