lundi 11 novembre 2013

NOUVEAUTES dans ma bibliothèque...

Ce n'est pas parce qu'aujourd'hui nous sommes un jour férié qu'il n'y a pas de petits nouveaux à vous présenter ^^  



"Tristan & Iseut" - Béroul - légende médiévale
4ème de couv. : "Tristan et Iseut, les amants de Cornouailles, unis pour avoir bu le philtre d'amour. Cette légende médiévale a marqué plus que nulle autre l'imagination et la sensibilité de l'Europe entière. Elle apparaît d'abord, fragmentaire et morcelée, dans des poèmes français du XIe siècle, dont le roman de Béroul est sans doute le plus ancien. Nous en avons conservé la partie centrale : les amants épiés et finalement surpris, leur fuite et leur errance dans la forêt du Morrois, comment le roi Marc les y trouve endormis, séparés par l'épée de Tristan, le serment ambigu prêté par Iseut. Pour découvrir l'ensemble de la légende dans les textes originaux et leur traduction, on se reportera au volume de la collection Lettres gothiques : Tristan et Iseut. Les poèmes français. La saga norroise"
...

• "Adolphe" - Benjamin Constant - roman - littérature suisse
4ème de couv. "Adolphe est un jeune homme noble, promis à un bel avenir. Pourtant il s'ennuie, las d'une existence trop insipide à son goût. Lorsqu'il rencontre Ellénore, une femme mariée, il tombe éperdument amoureux d'elle et décide de la conquérir coûte que coûte. Mais dès qu'Ellénore quitte mari et enfants pour devenir sa maîtresse, Adolphe comprend qu'il ne l'aime plus, son désir n'ayant été attisé que par la difficulté de son projet. Incapable de quitter Ellénore, mais tout aussi incapable de continuer à vivre avec elle, Adolphe se trouve alors confronté à une situation inextricable."


• "L'étranger" - Camus - roman - littérature française
4ème de couv. : "Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français..."


• "La vie est un songe" - Calderon - Théâtre - littérature espagonle
4ème de couv. "La force de cette comédie baroque du XVIIe siècle espagnole tient dans une idée maîtresse : la vie est un songe, toute réalité n'est qu'illusion trompeuse. Les protagonistes de l'histoire vont en faire l'expérience. Basile, roi de Pologne, a fait enfermer son fils Sigismond. Les astres avaient prédit la mort de sa mère au moment où elle donnerait naissance à leur enfant Sigismond. Et les astres ne se sont pas trompés. La reine est morte. Le roi ne veut plus croire qu'à la seule puissance des astres souverains, il se réfugie dans l'occultisme. Endormi par un puissant narcotique, Sigismond devenu jeune homme va lutter, se réveiller et prendre conscience de lui-même. Mais alors, que croire ? La réalité est-elle une fiction ou la fiction du sommeil est-elle la réalité ? À partir de cette trame, Calderon joue de l'aller-retour grisant entre rêve et réalité.
Chef-d'oeuvre de l'art baroque La vie est un songe a marqué par sa puissante originalité tout le siècle. Corneille s'en souviendra en écrivant L'Illusion comique. La vie est un songe demeure une oeuvre visionnaire d'une grande modernité. Une pièce qui n'a rien perdu de sa jeunesse ni de son souffle, une pièce qui nous renvoie chaque fois l'image de notre réalité ou de notre irréalité. Un plaisir vertigineux qui nous invite, comme Sigismond, à remporter une victoire sur soi-même. --Denis Gombert"

Et vous, vous avez trouvé quoi ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire