vendredi 18 octobre 2013

Si tu ne m'aimes pas, je t'aime - C. Laborde et T.Stern

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  > ADULTE  >  ROMAN

Le temps est venu de partager avec vous mon avis sur un livre lu il y a déjà quelque temps...
Il s'agit d'un livre écrit par Catherine Laborde et Thomas Stern.

 "Si tu ne m'aimes pas, je t'aime" - Catherine Laborde et Thomas Stern - roman - Littérature française
4ème couv. : "Lui: Au début, c'était un jeu intime pour s'amuser à deux: tu m'écrivais des petits textes où tu parlais de moi à la troisième personne et je te répondais de la même manière. Nous étions les seuls à les lire mais ils creusaient entre nous un pli: celui d'une histoire à deux voix s'adressant à nous autant qu'à tous. Quinze ans plus tard, l'habitude est restée et nous ne savons toujours pas qui nous sommes réellement. Formons-nous, en fait, un couple d'inconnus, un couple célibataire ? 
Elle: Oui, nous demeurons un mystère l'un pour l'autre. Aujourd'hui encore, je ne sais pas pourquoi tu as sans cesse voulu me quitter? Pourquoi tu n'y es pas arrivé? Pourquoi, chaque fois que je suis partie, je suis revenue? Pourquoi tu as fondé une famille avec une autre femme? Pourquoi tu t'es converti à l'Islam? Pourquoi je ne t'ai pas tué, ou sorti de ma vie? Et pourtant, dans cette longue aventure, d'autres que nous se reconnaîtront. Sans doute parce que nous sommes, en effet, un couple. Un couple célibataire certes, mais un couple tout de même, qui aura su - à sa façon - trouver le moyen d'être heureux. 
Voici un drôle de livre par un drôle de couple: Catherine Laborde, 58 ans, qui présente la météo sur TF1 et a déjà écrit plusieurs ouvrages dont le best-seller La Douce Joie d'être trompée; Thomas Stern, 63 ans, agrégé de philosophie, publicitaire. Un livre léger où la gravité se cache derrière le refus des conventions; un livre grave parce qu'il aborde tous les sujets de la vie à deux: la rencontre, la passion, la famille, les trahisons, la lassitude, l'âge qui avance... Une histoire où on les suit pour rire, mais aussi apprendre, réfléchir, se retrouver."


Mon Avis
Quelle ne fut pas ma surprise en apercevant ce livre, rangé bien sagement dans son rayon, écrit par Catherine Laborde. Et oui, j'ignorais que Miss météo jouait de la plume. Vous vous doutez bien que ma curiosité étant piquait à vif, j'étais obligée de le prendre ! En plus avec un titre comme ça...

Le livre est découpé en 11 chapitres représentant des grandes étapes de la vie des personnages. Il est conçu un peu comme une correspondance avec de petits textes écrits par 2 personnes. La différence ici est qu'on suit leur histoire commune racontée chacun leur tour le même moment. Cela a l'avantage d'avoir le côté "homme" et le côté "femme" d'une même histoire. Parfois, il se crée un petit échange de questions/réponses qui nous permet d'en apprendre d'avantage.
Personnellement je me suis identifiée au personnage féminin et me projetais en me demandant ce que j'aurai fait dans de telles situations... En revanche, le personnage de l'homme est tout à fait le type que je fuirais. On peut dire que je ne le porte pas dans mon coeur ! Son attitude m'horripile.

L'histoire parle d'un sujet commun, le couple. Sans pudeur ni tabou, on observe ce couple si particulier qui se dévoile, qui ne s'épargne pas. Tout le long de ma lecture je me demandais : "Est-ce autobiographique ? Est-ce romancé ?". Et plus je découvrais le personnage masculin du livre et plus j'espérais pour notre Miss météo qu'il ne soit réellement pas comme ça.

Le livre se lit très bien et rapidement. Le vocabulaire est différent suivant les personnages qui parlent ce qui est bien. L'histoire qui nous est racontée est bien construite et ne nous perd pas.

Je le conseille aux personnes, plus adultes, souhaitant passer un moment en compagnie d'un couple particulier, vivant leur histoire d'amour avec des hauts et des bas. Pourquoi pas en livre de plage.

Ma note : 4*/5*

Citation : "L'intelligence doit culminer dans l'honnêteté, sinon elle devient la ruse d'un rusé qui ne trompe que lui-même."

Vous connaissiez ? Qu'en pensez-vous ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire