dimanche 4 août 2013

Les tribulations d'une caissière - Anna Sam

CHRONIQUE  >  ADULTE  >  ROMAN

Aujourd'hui, je vous donne mon avis sur un livre lu il y a peu, qui est beaucoup plus léger que celui dont je vous ai parlé hier ;)

 "Les tribulations d'une caissière" - Anna Sam - témoignage d'anecdotes autobiographiques, humour - Littérature française
4ème de couv. : "Elle s'appelle Anna, elle a vingt-huit ans, un diplôme universitaire de littérature et huit ans d'expérience derrière une caisse de supermarché. Un métier peu propice aux échanges, ponctué de gestes automatiques... Anna aurait pu se sentir devenir un robot si elle n'avait eu l'idée de raconter son travail, jour après jour. Elle vous a vu passer à la caisse. Vous avez été des clients faciles ou des emmerdeurs, riches ou pauvres, complexés de la consommation ou frimeurs. Vous l'avez confondue avec une plante verte ou vous lui avez dit bonjour, vous trépigné à l'ouverture du magasin ou avez été l'habitué nonchalant des fermetures. Anna, vous l'avez draguée, méprisée, insultée. Il ne se passe rien dans la vie d'une caissière ? Maintenant, prenez votre chariot et suivez Anna jusqu'à la caisse."

Mon avis
Après avoir beaucoup entendu parler de ce livre, je me suis dit qu'il était temps de le lire. En plus, à 0,50€, je n'allais pas m'en priver ;) Ca aurai été criminel de ne pas le prendre ! 
Puisque je n'avais pas encore vu le film, j'étais encore vierge de tous préjugés. C'est curieuse que j'ai commencé ma lecture. 
Le récit est raconté à la 1ère personne et s'adresse parfois directement à nous comme si nous discutions avec une copine. Exemple : "... Je vais tout de suite vous en parler de...". L'avantage de ce langage parlé est qu'on se sent tout de suite à la maison. On s'installe confortablement avec son livre et on ne le lâche plus. 
Il est construit en petits chapitres (de 2 à 3 pages) avec juste l'essentiel. Pas un brin de superflu. Pour ma part, c'est surtout à cause de ça que je ne le lâchais pas. On passe si vite d'un chapitre à l'autre, que je me disais : "allez encore un". En plus, on retrouve beaucoup d'exemples, de mises en situation, ce qui est très sympa.
Il se lit très bien et très vite, idéale pour une lire de plage. Tout sauf philosophique, on a le sourire aux lèvres grâce à l'humour de l'auteur. J'y ai aussi retrouvé des airs de journal intime, style "Bridgette Jones" (d'après le film, je n'ai pas encore lu le livre. Oui Oui je sais, c'est intolérable en cette saison estivale ;) ).
Concernant la chute de l'histoire, je la trouve pas mal. Je me demandais comment l'auteur aller s'en dépatouiller mais elle s'en est très bien sortie. Elle reste dans la continuité du début du livre.  Elle est logique mais je n'y avais pas pensé.

L'histoire nous retrace tout le parcours du métier de caissière. On a ici tout le panel du métier avec ses hauts et ses bas, avec ses clients étranges et ses collègues. Après ça, on se dit (pour ceux qui n'y travail pas) "mon dieu jamais je ne ferrai ce job". En tout cas, ayant était moi-même dans la vente, je m'y suis retrouvée. 
Si seulement tous les métiers avaient leur fiche descriptif comme celle-ci, se serait facile de faire son choix au moment de l'orientation ^^

Si je l'ai noté que 4, c'est parce que je sais que dans peu de temps je l'aurai oublié. Ce n'est pas un livre qui reste en tête sur la longueur, c'est juste un "livre  minute" : on le lit, on se sent bien, on l'oublie. Mise à part cela, je n'ai rien à lui reprocher.

Je le conseille en lecture de plage, aussi bien aux adultes qu'aux ados. Bon moment garantie ! 


Ma note : 4*/5*

Citation : "Noël c'est presque le premier jour des soldes."


Vous l'avez lu ? Vous en pensez quoi ?


1 commentaire:

  1. Je suis actuellement dans la même situation que l’auteur (bac + 5 en droit, mais caissière depuis janvier en attendant mieux :? ) et ce livre m’a beaucoup fait rire, tout en étant rempli de plein de vérités. J’en conseille sa lecture, qu’on soit passé derrière une caisse ou non, car on est tous clients et qu’au vu de certains :x , se rendre compte d’un certain respect ne fait jamais de mal ! :D

    RépondreSupprimer