samedi 3 août 2013

LECTURE COMMUNE : La part de l'autre - Eric-Emmanuel Schmitt

CHRONIQUE  >  ADULTE  >  ROMAN

C'est avec ma très chère Ramettes que j'ai fait cette lecture commune. Lu pour le 12 janvier 2013 puis  et débattu, il est grand temps que je vous ne parle !



• "La part de l'autre" - Eric-Emmanuel Schmitt - roman - littérature française
4ème de couv. : "8 octobre 1908 : Adolf Hitler recalé. Que se serait-il passé si l'Ecole des beaux-arts de Vienne en avait décidé autrement ? Que serait-il arrivé si, cette minute-là, le jury avait accepté et non refusé Adolf Hitler, flatté puis épanoui ses ambitions d'artiste ? 
Cette minute-là aurait changé le cours d'une vie, celle du jeune, timide et passionné Adolf Hitler, mais elle aurait aussi changé le cours du monde"

Mon avis

Lorsque Ramettes m’a proposé de faire cette lecture commune avec elle, je me suis dit : "ça serait l’occasion de le lire vu qu'au premier abord ce n’est pas un livre qui m’attire. En plus ça fait déjà un moment qu’il est dans ma PAL, autant en profiter".
En faites, le problème que j’avais été surtout le nombre de pages… 500… ça commence à faire et en général j’ai du mal avec les livres si long. Néanmoins, l’idée que l’on puisse imaginer ce qu’aurait été Hitler s’il avait été accepté aux Beaux Arts m’intriguait vraiment. Comment en partant de sa biographie on peut créer un jumeau positif ?
Finalement, je me suis lancée, et je ne le regrette pas. Il est vrai que d'avoir une date fixée pour en débattre avec mes copines des réunions « Parlons livres » vous pousse de l’avant, surtout vers la fin qui m'a paru un peu longue. Ca vous motive ! Merci les filles ;)

Le roman est conçu en 4 chapitres reprenant depuis son recalage aux Beaux-Arts jusqu'à sa mort. On suit les aventures de 2 personnages : d’Hitler, la véritable histoire et  Adolf, l'histoire hypothétique, qui se déroulent dans le même espace-temps. Par moment ils vivent certains grands événements avec chacun leur point de vue. 
On change de personnage toutes les 4, 5 pages, à peu près, ce qui nous laisse le temps de bien nous mettre dans l'histoire avant de changer à nouveau. C'est un peu frustrant. Le personnage d'Hitler m'hérisse les poiles (pas par plaisir). Il est égocentrique et narcissique. Tout ce que j'aime chez quelqu'un... Par contre, j'ai bien aimé son "double" au caractère si différent. Sa vie hypothétique est cohérente et envisageable. J'étais curieuse de le voir évoluer.

Le récit se lit très bien même si les phrases sont assez longues. Au début j'ai eu un peu de mal à distinguer qui parlé, mais au bout de quelques pages c'était bon. Je me demandais comment l'histoire allez finir. 

J'ai bien aimé le style d'écriture de l'auteur que je découvre avec ce livre. J'en lirais bien un second.

Côté historique, j'ai appris beaucoup de choses, non apprises à l'école, sur l'Autriche, la Hongrie et l'Allemagne ainsi que les conditions de vie des peuples des années 1908 jusqu'à la 2ème guerre mondiale. J'ai également découvert certains aspect de la vie d'Hitler. Sans ce livre, je ne me serai jamais renseigner sur cette période là. Je pensais en connaître assez avec ce que j'avais appris à l'école. 

Ca m'a fait un drôle d'effet de voir les guerres côtés Allemand avec mes petits yeux et ma culture de française...

Je conseille ce roman aux adultes, et pourquoi aux adolescents, souhaitant connaître la vision allemande sur la guerre et voir comment une personne peut être différente en fonction une situation.




Ma note : 4*/5*

Citation : "Son oeil glissait, égaré, sur les mots couchés ; il ne les réveillait pas, il les laissait dormir dans le troupeau du paragraphe. Il était plus un gardien de livres qu'un lecteur."


Vous l'avez lu ? Qu'en pensez-vous ?

______________________________
Autre livre dans ma PAL du même auteur : 
• L'évangile selon Pilate - roman - 4ème de couv.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire