mercredi 26 juin 2013

La délicatesse - David Foenkinos

LE MONDE DE LANGUE DELIEE  >  CHRONIQUE  > ADULTE  >  ROMAN

Lu il y a fort longtemps, il est grand temps que je vous donne mon avis sur ce livre que j'ai beaucoup aimé.

• "La délicatesse" - David Foenkinos - roman - littérature française
4ème de couv. : "François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je j'en vais. C'est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n'est guère mieux. On sent qu'on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu'un jus ça serait bien. Oui, un jus, c'est sympathique. C'est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l'orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. Le jus d'abricot, ça serait parfait. Si elle choisit ça, je l'épouse...
- Je vais prendre un jus... Un jus d'abricot, je crois, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité.
"La délicatesse" a obtenu dix prix littéraires et a été traduit dans plus de quinze langues."

Mon avis 
Depuis pas mal de temps je souhaitais lire ce livre (pour preuve, je l'ai acheté en sept. 2011 ;) ). J'aime beaucoup le titre ainsi que la couverture qui nous montre sans montrer…
Le livre de 200 pages est assez fluide et agréable à lire. Il m'a surprise. Même si l'histoire de fond est banal, la façon dont l'auteur nous en parle rend la chose jolie et tendre avec des pointes d'humour. J'ai bien aimé ce livre, c'est une belle histoire.
Les chapitres sont courts. Parfois même, ils font quelques lignes, comme des annotations, des listes, des pensées philosophiques… Ca créé une belle respiration et permet à l'auteur de changer de sujet tout en douceur.


Le texte nous est raconté par un narrateur extérieur. J'aime la façon dont c'est écrit, ce constat de choses si vrais et si simples. Les comportements humain sont juste. L'auteur traite bien le sujet du deuil, sujet si peu évidant.
Pendant toute la lecture, j'ai eu le sourire aux lèvres. Tout en délicatesse. Il porte très bien son nom.
Je ne savais pas trop ce qui allez suivre, je vivais le moment présent sans me poser de questions, me laissant ainsi porter par Nathalie. On suit le raisonnement et on vit à la fois le personnage de l'homme et celui de la femme (les 2 personnages principaux).

Je lis souvent dans le bus, et un coup, j'étais tellement prise dedans que j'ai raté mon arrêt :) On a pas envie de le poser, on veut juste rester avec les personnages que j'aime. Certains sont touchant et d'autres moins. Mon préféré est François, personnage principal, par sa simplicité. En plus des 2 personnages principaux, on en rencontre d'autres qui sont important dans leur univers.


Dès les premières lignes, on reconnait bien le style de l'auteur si particulier. Il a une façon bien a lui de survoler l'histoire générale et les grands sujets principaux, pour s'attarder sur les petits sujets. Du coup cela peut être frustrant car tu te dis "tout ça pour ça ?!". C'est pour ça que ce n'est pas un coup de cœur.

Je le conseille autant aux ados qu'aux adultes voulant vivre la délicatesse d'un texte amoureux.


Ma note : 5*/5*

Citation : "Dans son lit, il sut qu'il ne serait pas capable de s'endormir : comment aller vers le rêve quand on vient de le quitter ?"

Comparaison entre 2 livres lus de l'auteur : "Le potentiel érotique de ma femme" & "La délicatesse"
> Entre "Le potentiel érotique de ma femme" et "La délicatesse", l'auteur grade son style, et d'un livre à l'autre on le reconnait tout de suite.
> Maintenant que cela fait quelque temps que j'ai lu ces deux livres, j'ai tendance à mélanger les 2 histoires. C'est peut-être dû à une ressemblance des personnages principaux.
> C'est marrant car à la lecture j'ai vraiment plus aimé "La délicatesse" que "Le potentiel érotique de ma femme" mais maintenant je me souviens plus de l'histoire du "Le potentiel érotique de ma femme".
> Dans "Le potentiel érotique de ma femme", l'auteur s'attarde d'avantage sur les petits sujets, qui peuvent durer.
"La délicatesse" est plus fluide à lire.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

_____________________
Autres livres lus et commentés de cet auteur :
"Le potentiel érotique de ma femme"- David Foenkinos - roman • Mon avis (note : 4*/5*) • 4ème de couv
• "En cas de Bonheur" de David Foenkinois - roman • 4ème de couv.
• "Nos séparations" de David Foenkinois - roman • 4ème de couv.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire