lundi 22 octobre 2012

NOUVEAUTES dans ma bibliothèque...

Oui j'ai pêché... non ne me laissez pas. C'est pas ma faute, j'ai été forcée ! Ben oui, ils étaient tous seuls, je ne pouvais pas les laisser tout de même ! 
Alors, vous restez ?


"Les déferlantes" de Claudie Gallay - roman
4ème de couv. : "La Hague... Ici on dit que le vent est parfois tellement fort qu'il arrache les ailes des papillons. Sur ce bout du monde en pointe du Cotentin vit une poignée d'hommes. C'est sur cette terre âpre que la narratrice est venue se réfugier depuis l'automne. Employée par le Centre ornithologique, elle arpente les landes, observe les falaises et leurs oiseaux migrateurs. La première fois qu'elle voit Lambert, c'est un jour de grande tempête. Sur la plage dévastée, la vieille Nan, que tout le monde craint et dit à moitié folle, croit reconnaître en lui le visage d'un certain Michel. D'autres, au village, ont pour lui des regards étranges. Comme Lili, au comptoir de son bar, ou son père, l'ancien gardien de phare. Une photo disparaît, de vieux jouets réapparaissent. L'histoire de Lambert intrigue la narratrice et l'homme l'attire. En veut-il à la mer ou bien aux hommes ? Dans les lamentations obsédantes du vent, chacun semble avoir quelque chose à taire.
Dans ce livre dense en personnages et en rebondissements, Claudie Gallay nous convainc une nouvelle fois de la singularité de son univers romanesque. Les déferlantes est son cinquième roman publié dans la collection La brune, après l'excellent accueil de ses deux derniers, Seule Venise et Dans l'or du temps."

Celui-ci je le lis en "lecture commune" avec Ramettes :) Date limite de lecture et publication de l'avis : 15 novembre 2012.
Si vous avez envie de vous joindre à nous, n'hésitez pas à nous faire signe :)



"L'après-midi bleu" de William Boyd - roman
4ème de couv. : "Où et quand commence l'affaire Carristant? A Manille, en 1902, le matin où un brillant chirurgien anglo-philippin sortant d'un bois, après une nuit passée près d'un bordel de Sampaloc, jette les yeux sur une belle tireuse à l'arc, laquelle lui décoche une flèche quasi fatale? Ou bien en 1936, dans un Los Angeles déjà tourné vers Hollywood, où la jeune et dynamique Kay Fisher, à l'orée d'une glorieuse carrière d'architecte, mais en mal d'amour et de tendresse, se fait aborder par un vieil homme bizarre et séduisant qui lui affirme: "Je suis ton père"? Ou encore à Lisbonne, là où les héros de cette étonnante saga sont enfin réunis pour une heure qui servira de leçon d'éternité à Kay? En fait, l'affaire Carristant tient de la légende: elle n'a ni commencement ni fin, elle est intemporelle, insaisissable, vouée à l'énigme et parfois à l'indéchiffrable. On l'aura compris: il s'agit d'une très belle histoire d'amour et d'un très grand roman de William Boyd."

"Les heures" de Michael Cunningham - roman
4ème de couv. : "Clarissa est éditrice à New York à la fin du XXe siècle ; Virginia est écrivain en 1923 dans la banlieue de Londres ; Laura est mère au foyer à Los Angeles en 1949. Tandis que s'écoulent les heures d'une journée particulière, un réseau de résonances subtiles apparaît peu à peu entre ces trois femmes en quête de bonheur, jusqu'à la révélation finale, bouleversante. Sous la plume de Michael Cunningham, d'une grâce presque irréelle, les sentiments les plus furtifs, les émotions les plus impalpables ont la fragilité et l'amertume des occasions perdues, de la douleur de vivre. Ce roman magistral, adapté avec un immense succès au cinéma, a reçu les prestigieux prix Pulitzer et Pen Faulkner en 1999."

Finalement on peut dire que je rajoute que 2 livres dans ma PAL ^^
Et vous, vous avez craqué sur qui ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire